Public Home > RECENT PHOTO ALBUMS BY PIKLIZ.COM.
       

RECENT PHOTO ALBUMS BY PIKLIZ.COM.

Photos by: François & Jessie Adrien, Emmanuel Ardouin, Gerry Brierre, Frankie Morone & Didier Fabien. (Albums are periodically replaced, relocated or rotated) Les commentaires sont les bienvenus. Ils seront validés par le staff de Pikliz. Votre commentaire doit se conformer aux législations en vigueur aux USA. Sont interdits: l'incitation à la haine raciale et à la discrimination - la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne. De plus, nos modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé...trop agressif...obscène...injurieux...grossier...hors sujet .Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.

(C) PIKLIZ.COM
 
" Gouvenman an Lakay ou " at the North Miami Senior High School
Jul 19, 2014

Bureau de COMMUNICATION

de la Primature

Contact : Bureau de communication

...more

Téléphones : 2221-0007/ 2221-0053

Email : communication@primature.ht

Site internet:www.primature.ht

Communiqué de presse

Le gouvernement a pris 16 engagements en faveur de la diaspora.


Port-au-Prince, le samedi19 juillet 2014.- Le Gouvernement a pris, le samedi 19 juillet 2014, lors de la 9e édition du programme « Gouvènman an Lakay ou », 16 engagements portant, entre autres, sur l’amélioration des services publics offerts à la diaspora haïtienne, la création de guichets d’information dans tous les consulats d’Haïti à l’étranger, la mise en place d’un bureau de doléances pour la diaspora au ministère des Haïtiens vivant à l’étranger ainsi que dans les douanes, la baisse des frais d’extrait d’archives; mais aussi et surtout la garantie de la sécurité et le respect des biens fonciers de la diaspora en Haïti.

En final, le gouvernement décide d’organiser la 10e édition de « Gouvènman an lakay ou » à la Gonâve. Le gouvernement a déjà mis en place un plan spécial pour cette commune en vue de lutter contre la pauvreté extrême, les problèmes structurels et l’insécurité alimentaire.

Un comité de suivi des engagements pris par le gouvernement est ainsi formé avec des membres du gouvernement, des représentations consulaires d’Haïti et des notables de la diaspora.

Ces engagements témoignent de la vision et de la volonté de l’administration Martelly et du gouvernement Lamothe d’accompagner et de mieux servir la diaspora, grande contributrice au développement du pays.

Voici la liste des engagements pris lors de la 9e édition de « Gouvènman an lakay Ou ».

GOUVENMAN LAKAY OU
MIYAMI
Sekretarya Jeneral Primati
Angajman ki sòti nan Gouvènman Lakay ou
Samdi 19 jiyè 2014

ANGAJMAN # 1
Premye Minis lan mande pou diaspora an chwazi yon reprezantan ki pou rete an kontak ak Gouvènman an e li mande pou yo òganize yon kongrè diaspora pou travay sou bezwen priyoritè yo kòm dosye tè, dedwannman, sekirite, doub nasyonalite...

ANGAJMAN # 2
Direktè Ladwann lan dwe pran tout dispozisyon poul kreye yon gichè espesyal pou diaspora yo.

ANGAJMAN #3
Nan sousi pou amelyore edikasyon an Ayiti, Minis Edikasyon Nasyonal lan an angajel pou gen mapping pou tout lekòl ki an Ayiti yo. Kidonk ane sa, MENFP ap konnen egzistans tout lekòl ki nan seksyon kominal, nan komin ak depatman yo san bliye lekòl ki nan PSUGO yo. Epi, tout pwofesè yo ap gen pèmi pou yo ka ansenye.

ANGAJMAN #4
Minis Jistis lan angajel pou fè respekte byen imobilye tout moun e li deside pran dispozisyon sou dosye sa de fason pou garanti sekirite byen moun yo.

ANGAJMAN #5
Nan sousi pou kontinye kwape kidnapin ak vòl nan peyi a, Direktè Jeneral PNH la anonse ke PNH mete yon plan sekirite pou kontwole moto kap sikile yo.

ANGAJMAN #6
Konsil Jeneral Miyami an dwe pran tout enfòmasyon sou manman Anestesia ki nan prizon an Ayiti depi 13 mwa. Minis Jistis la dwe asirel de swivi sa. Matant ti pitit lan rele Bernadette John e manman an rele Wiline Absolu, li nan prizon sivil Petyonvil lan. Premye Minis lan mande pou tout dispozisyon pran pou konnen ki sa ki pase e rezoud pwoblèm manman sa ki nan prizon.

ANGAJMAN #7
Nan yon sousi de kominikasyon e denfòmasyon, Konsila Ayisyen yo dwe adapte sèvis yo a demand popilasyon yo e fè piblisite sou sèvis ke yap ofri yo.

ANGAJMAN #8
Pou tout swivi nesesè, Sekrete Deta Planifikasyon an ak Nouvo Direktè Jeneral Planifikasyon an Mesye Giovani DORELIEN dwe pran plis enfòmasyon nan men Mesye ki fè demand poto ak fil pou mete kouran nan komin Gran Boukan nan katye Lèba (Depatman Nip).

ANGAJMAN #9
A pati de mwa pwochen, Direksyon Jeneral Ladwann lan (AGD) ap mete yon strikti an plas pou resevwa tout doleans diaspora yo. Direktè Jeneral lan anonse ke lap etann strikti sa nan konsila yo de manyè ke moun nan diaspora yo konnen konbyen kòb taks pou yo peye, ki pwosedi yo dwe swiv e ki dokiman pou yo fè ki dwe akonpanye byen yo pou dedwannman ka fèt.

ANGAJMAN #10
Pou tout swivi nesesè, Premye Minis lan mande Direktè Jeneral Ladwan lan poul fè yon rankont «en aparté» avèk Doktè Orvil sou dosye dedwannman machin li yo.

ANGAJMAN #11
Pou fè swivi sou dosye doleans tè ke Nicole Prospère, Yvrose Bienvenue, Roselyne Philippe ak Jacques Respect te adrese yo, Premye Minis lan mande Direktè Jeneral DGI an poul fè yon rankont «en aparté» ak moun sa yo poul wè kijanl ka ede yo rezoud pwoblèm ke yap konfwonte yo.

ANGAJMAN # 12
Konsila Ayisyen yo dwe ouvri de 8h a 6h sòti lendi pou rive vendredi e yo dwe ouvè le samdi de 9h a 2h e ap gen yon sèvis a domisil pou moun yo.

ANGAJMAN # 13
Frè extrè dachiv yo ap pase de 170 dola a 100 dola.

ANGAJMAN #14
Nan MHAVE dwe gen yon biwo de doleans pou diaspora yo.

ANGAJMAN #15
Tout Konsil Jeneral yo dwe enplike nan Komite Swivi Gouvènman Lakay ou ki fèt nan Miyami a.

ANGAJMAN #16
Diziyèm Edisyon Gouvènman Lakay ou ap fèt Lagonav.


Komite Swivi Gouvènman Lakay ou nan Miyami:

⦁ Ministre François Guillaume, MHAVE
⦁ Monsieur Abel Nazaire, Primature
⦁ Consul Stéphane Gilles, Consulat de Miami
⦁ Consul Lesly Condé, Consulat de Chicago
⦁ Consul Jutin Viard, Consulat de Canada
⦁ Consul Gandy Thomas, Consulat d’Atlanta
⦁ Consul Loïse Adam, Consulat de Miami
⦁ Monsieur Jean Lafortune, Haitian Grasswoot Coalition (HAGC)
⦁ Madame Guilène Berry, Koze Fanm
⦁ Gypsie Metellus, Sant La
⦁ Madame Paola Pierre, Chambre de Commerce Haïtiano-Américaine
⦁ Dr Pierre M. Alcindor, Historien
⦁ Monsieur Alex Saint-Surin, Radio Mega

Bureau de COMMUNICATION

de la Primature

    • No comments
    • 4 views
    • 4 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Caribbean Market Grand Opening in Miami
Jul 18, 2014
    • No comments
    • 10 views
    • 4 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Pikliz 10th Anniversary Celebration
Jul 5, 2014

Pikliz.com 10th Anniversary Celebration at la Renaissance Ballroom
Musical animation by Original Shleu-Shleu.

Photos by Gerry Brierre and Emmanuel Ardouin

...more

Les vrais talents transcendent le temps. En musique, plus on avance en âge, mieux on comprend les concepts musicaux. « Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage, polissez-le sans cesse et le repolissez », nous dit Boileau. Cette maxime s’adapte bien aux musiciens, membres originaux des Shleu Shleu (Original Shleu Shleu), qui, pendant plus de deux ans, ont consacré tout leur temps aux séances de répétitions intensives pour peaufiner leur ouvrage.

Cette formation musicale a marqué des générations et avait fait la fierté d’Haïti. Sa musique a plu aux riches comme aux pauvres. Après audition de leurs anciennes et nouvelles chansons, on se rend compte que ces musiciens n’ont pas vieilli. Ils donnent l’impression que le temps s’est arrêté. D’ailleurs, l’homme ne vieillit pas. Il change plutôt avec le temps.

L’Original Shleu Shleu d’hier et d’aujourd’hui

Le groupe « Les Shleu Shleu » a été à l’avant-garde du mouvement et de l’éclosion du mini-jazz. Ce n’est pas sans raison qu’on les nomme les pionniers. Auteur de l’article : Robert Noël. Ces musiciens continuent encore sur la même lancée, mais avec beaucoup plus de prudence et d’assurance. Ils ont innové leur style, tout en conservant l’essence pure du compas direct. En fait, cette innovation plaira aux vrais connaisseurs de musique. Aujourd’hui, ces artistes embrassent tous les genres musicaux et ainsi marquent la différence. C’est un fait qui va certainement inspirer les groupes musicaux d’aujourd’hui. Ils ressuscitent les boléros puisque les formations musicales d’aujourd’hui ne les jouent plus.

Avec Shleu Shleu, le saxophone était devenu l’instrument prédominant. Le maestro Nemours Jean-Baptiste se disait fier de ces jeunes artistes, à cause de leur créativité et de leur apport à la musique dansante haïtienne. Il aimait surtout le fait que ce groupe utilise un seul saxophone et joue un compas direct pur comme il l’avait conçu. Il faut dire que le maestro de l’Ensemble Nemours Jean-Baptiste a permis l’émergence de cette formation musicale.

Le groupe « Les Shleu Shleu » a servi de modèle à d’autres formations musicales. Le titre de mini-jazz est venu de Nemours Jean-Baptiste, à cause du nombre réduit des musiciens. Ces artistes continuent à créer. On ne peut oublier les chansons à succès des Shleu Shleu, telles que « Dans la vie », « Maille », « Solange », « Haïti terre de soleil », « Boutilliers », « St Valentin », « 4 Saisons », « Mambo Sentimental », « Cérémonie loa », « Feuilles », « Sept jours de la semaine », « Vacances », « Cœur ma p kenbe », pour ne citer que celles-là.

Les textes des chansons sont de pures poésies musicales. Quand on écoute « Boutilliers », on se sent vraiment en excursion plus près des étoiles avec « Les Shleu Shleu ». C’est comme l’œuvre d’un peintre contemporain qui nous place au jardin de la réalité. Auteur de l’article : Robert Noël. « Maille » décrit la beauté resplendissante de la femme haïtienne. Elle a encore la beauté de l’aurore et l’éclat du soleil. Elle défie le temps. Que dire de « St Valentin » qui traduit la joie des amoureux le 14 février, jour de la fête de St Valentin. « Mambo Sentimental » est une excellente musique instrumentale.

Le silence est aussi musique. Une musique sans parole exprime aussi une idée précise, et nous plonge toujours dans une méditation profonde. « Haïti terre de soleil » demeure un Magnum Opus c'est-à-dire un chef-d’œuvre artistique que le passage du temps ne peut ni salir, ni pâlir. On devrait diffuser cette chanson pour accueillir les touristes qui débarquent à l’aéroport international d’Haïti. Elle décrit la beauté de notre cher pays.

Les lignes mélodiques de Serge Rosenthal à la guitare mettent en évidence sa discipline musicale, sa simplicité de style et sa maîtrise de l’instrument. Milo Toussaint le supporte toujours à travers ses excursions musicales, même quand il improvise. Léon Milien le guide dans ses brèves randonnées, en marquant les points forts et faibles lui permettant de bien s’exprimer musicalement. Edward Richard demeure un guitariste tout-terrain. Il maîtrise tous les styles. Du temps de l’Original Shleu Shleu, la musique digitale / la techno musique n’existait pas, ou bien on était musicien ou on ne l’était pas.

Honneur et respect aux grands talents

Francky Jean-Baptiste, Clovis St louis, Smith Jean-Baptiste et Léon Milien représentaient la charpente solide du Shleu Shleu original. Quand on les regardait jouer ou en écoutant leurs disques, on se rendait compte que l’orchestre n’avait pas une colonne vertébrale bancale, considérant l’harmonie qui existait entre eux. Les voix de Hans Chérubin (gros Bébé) et Jean-Claude Pierre Charles (Peddy) permettent d’identifier cette formation musicale. À deux, ils représentent le Trademark – la marque déposée de l’Original Shleu Shleu On ne peut oublier Tony Moïse qui a su charmer le monde avec son saxophone, à travers des pièces musicales bien inspirées. L’on se demande d’où avait-t-il puisé son inspiration ? Tony Moïse était un chercheur qui partait toujours à la découverte pour trouver les éléments nécessaires dont Shleu Shleu avait besoin pour émerveiller les mélomanes. Quand on écoute le sax de Tony Moïse, c’est comme Fausto Papetti qui joue au compas direct.

On ressent aussi les couleurs musicales du grand maestro Wébert Sicot à travers le sax de Tony Moïse. Cela requiert une intelligence des plus extraordinaires pour agencer ces deux styles sans altérer l’essence compas direct. C’est bien une forme d’hybridation musicale. Le principe d’hybridation musicale consiste à retenir la section rythmique compas direct tout en ayant soin d’ajouter des couleurs tonales variées qui peuvent être appréciées par des gens de différentes cultures.

Tony Moïse est parti avec son talent, mais il nous a laissé des souvenirs inoubliables à travers ses œuvres. Le temps ne pourra jamais nous les voler. Tony avait fait école. Il avait inspiré des saxophonistes d’ici et d’ailleurs. À se rappeler qu’il y a eu quatre générations des Shleu Shleu. Tony avait toujours dit que Gérard Elie est le seul saxophoniste qui pourrait le remplacer à cause d’une similarité de styles. Sans vouloir pratiquer la nécromancie, je veux dire à Tony Moise que le rêve qu’il avait longtemps caressé s’est concrétisé. Le groupe Original Shleu Shleu a repris force et vigueur. Et Gérard Elie devient le saxophoniste attitré de l’orchestre. Tony Moïse avait toujours voulu placer ce saxophoniste à ses côtés pour jouer en duo. Repose en paix Tony Moïse, l’Original Shleu Shleu est dans de bonnes mains!

La tradition continue

Quand on fait un tour d’horizon de l’industrie musicale haïtienne (la HMI), on remarque que le saxophone est un instrument en voie de disparition dans le monde du compas direct. L’Original Shleu Shleu tient encore à sa tradition et veut prouver l’importance de cet instrument dans le compas direct. On aura l’opportunité de redécouvrir les musiciens de l’Original Shleu Shleu, tels que Serge Rosenthal à la guitare, Milo Toussaint à la deuxième guitare, Edward Richard à la guitare, Léon Milien à la basse, Francky Jean-Baptiste au tom–basse (gong), Clovis St-Louis au tambour, Renand Thybulle à la batterie, Gérard Elie au saxophone, Hans Chérubin (Gros Bébé) et Jean-Claude Pierre-Charles (Peddy) chanteurs.

Ces musiciens des Shleu Shleu réservent une grande surprise aux invites.

Une telle occasion devrait être une découverte pour les musiciens de la soi-disant « nouvelle génération » et pour tous ceux qui n’ont pas vécu la période des Shleu Shleu, soit en Haïti ou à New York City.

Pour les amis du Gabon, de Guinée Bissau, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de Cap Vert, de Paris, du Brésil, de la Colombie, du Canada, des Bahamas, des Etats-Unis, particulièrement de New Orléans (Nouvelle Orléans), de la Martinique, de la Guadeloupe, de St Martin et d’Haïti, qui m’ont souvent écrit pour me demander les points de contact de l’Original Shleu Shleu, je prends plaisir à les afficher ici :


Caraibes Haiti.

(C) PIKLIZ.COM
 
Networking event hosted by the Consulate General of the republic of Haiti In Miami.
Jun 9, 2014

Networking event hosted by the Consulate General of the republic of Haiti In Miami in preparation to ...more

the "Gouvenman Lakay Ou" Conference, Scheduled to take place in Miami at the end of the month of june, 2014

The purpose of this network was to gather the different sectors, for a greater participation in political and social life in Haiti. This event gave everyone the opportunity to prepare questions we wish to address directly to the prime Minister Honorable Laurent Lamothe and his Cabinet members during the " gouvenman Lakay OU " conference on Saturday, June 21st 2014 in Miami

    • No comments
    • 2 views
    • 2 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Tortug'Air Inaugural Flight From Miami To Cap Haitian


The Tortug'Air inaugural flight was smooth and was a pleasant experience. The flight attendants we ...more

re very polite and they made our 1hour and thirty minutes flight from Fort Lauderdale to Cap-Haitian a very pleasant one.
On behalf of Pikliz.com I would like to thank Tortug'Air for the invitation and I am taking this opportunity to congratulate the PDG Mr Olivier Jean for opening Tortug'air up to the international market. Good luck Mr Jean !!!!!

We have had an amazing trip! Mont Joli Hotel where we stayed one night was a class of its own. We all loved Mont Joli Hotel !!!! Everything was outstanding…..& it contributed to our experience of a lifetime!!! The food was tasty and local. The service from the staff was superb and they made us feel great. Nicolas Bussenius executive director and owner of the hotel, Linda Schutt business development manager were very professional and went beyond our expectations. They drove us all afternoon around to Sans souci , residence of king Christophe, visited the manufacturer of " kassav ". At night a very nice cocktail hour was waiting for us at Cormier plage where we have spent at least one hour. Cormier is a little paradise. Our evening ended by visiting the " Restaurant Dansant " Lakay " where the food was amazingly presented. Lakay is a must see if you have a chance to go to Cap Haitian.

(C) PIKLIZ.COM
 
Historique du drapeau haitien
May 18, 2014
    • No comments
    • 3 views
    • 2 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Showcasing the exhibit: “Historique du Drapeau Haitien”
May 17, 2014

At the Haitian Heritage Museum In Miami

    • No comments
    • 2 views
    • 2 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Jessie's Birthday Reunion .
Apr 27, 2014

Photos By Pikliz.Com

(C) PIKLIZ.COM
 
HANA ( Haitian American Nurse Association ) 30 th Annual Scholarship Fundraising & Awards Gala
Apr 12, 2014

Photos By Francois Adrien


Participation de la Première Dame au 30ème Gala de l'Association
Haïtiano-Américaine des Infirmières de la Floride (HANA)



...more

Port-au-Prince, dimanche 12 Avril 2014 :

La Première Dame de la République, Madame Sophia Martelly, a participé, ce samedi 12 Avril
2014, au 30ème Gala de l'Association Haïtiano-Américaine des
Infirmières de la Floride (HANA). Cette organisation qui regroupe plus
de huit cents (800) professionnels de la santé vivant dans la
diaspora, avait fait choix de Mme Martelly pour être l'intervenante
principale de cette activité.



Accompagnée du Ministre des Haïtiens vivant à Etranger, M. François
Guillaume II, la Première Dame en a profité pour mettre l'accent sur
l'importance de la santé comme facteur de développement et le rôle de
chaque Haïtien indistinctement dans la marche du pays vers le progrès.



>, a fait savoir la Première Dame.



Cette cérémonie a été aussi l'occasion pour la Présidente de
l'association, Madame Marjorie Lozama, de remettre une plaque
d'Honneur à la Première Dame pour son implication et son dévouement
pour la lutte en faveur de l'accès du plus grand nombre aux soins de
santé.



La Première Dame a pour sa part félicité les membres de l'association
qui ont su tenir la flamme haute dans la diaspora haïtienne durant les
30 ans de leur existence et qui ont gardé des liens très forts avec
leur pays d'origine.



HANA a déjà permis à huit (8) jeunes Haïtiens, dont 2 venant d'Haïti,
de bénéficier de bourses d'études en Nursing.

    • No comments
    • 3 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
FAREWELL RECEPTION IN HONOR OF CONSUL GENERAL FRANCOIS GUILLAUME II
Apr 8, 2014

The Consulate General of the Republic of Haiti in Miami launching a Farewell Reception for Honorable ...more

Mr François Guillaume II, Former Consul General of Haiti in Miami, Minister of Haitians Living Abroad.

The reception started at 8:00pm on

Tuesday, April 8th, 2014 at:

Moca Café & Lounge

738 NE 125 Street, North Miami, FL. 33161.

Enjoy the pictures where hundreds of people were wishing a Farewell to Honorable Mr. Francois Guillaume II and success within his new endeavors. It was a very emotional moment .

(C) PIKLIZ.COM
 
Foundation for Hope and Health in Haiti Gala Fundraiser, honoring Sister Flora Blanchette.
Mar 22, 2014

Photos Courtesy of Philippe Dupont (Pipo) & Frantz Lilavois (Fanfan), New York

(C) PIKLIZ.COM
 
Célébration des 27 ans de la Constitution.
Mar 29, 2014

Photos by Emmanuel Ardouin.

L’application de la Constitution de 1987 est-elle encore possible en Haïti ?

Published on March 2, 2014 in Home Page


...more

Haiti_Constitution Haiti_Constitution

À l’occasion de la célébration des 27 ans de l’existence de la Constitution de 1987, nous nous proposons d’analyser avec vous une idée, claire en apparence, mais qui se prête aux plus dangereux malentendus. Nous ne prétendons pas remettre en question ni les constituants ni la Constitution elle-même et les stratégies d’acception qui les engendre à la vie de la population haïtienne. Parce que les femmes et les hommes de l’époque n’ont fait qu’utiliser les moyens qui étaient à leur disposition à cette période donnée de l’histoire. Nous voulions juste faire certains rappels à nos compatriotes qui, à l’heure actuelle, déraisonnent, délirent et oublient l’existence de la Constitution de 1987. De 1801 à 1987, les dirigeants politiques haïtiens ont produit vingt-trois (23) Constitutions. Celle de 1987 est la dernière réalisée et retrouvée dans nos archives en cette fin de siècle.

La nation haïtienne, son passé et ses dérives

Dans une conférence donnée à la Sorbonne le 11 mars 1882 sur le thème « Qu’est-ce qu’une nation ? », le philologue Ernest Renan formule l’idée qu’une nation repose sur un réel passé commun et sur une volonté d’association : ce qui la constitue, ce n’est pas parler la même langue, ni appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est “avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore” dans l’avenir. Ainsi, après 300 ans de fracas, de violence et de cruauté pendant autant de temps et aussi profonde du système esclavagiste, les Noirs venant d’Afrique décident de remettre en question ce système et donnent naissance à une nouvelle nation le 1er janvier 1804.

Cette nation, depuis son existence à nos jours, autant d’histoires vieilles, bonnes et moins bonnes ont marqué la vie de ses concitoyens. Le pays était en état d’insurrection quasi-permanente, l’invasion de l’île par les troupes du président Wilson de 1915 à 1934. Après le départ des Américains, l’instabilité politique (entre militaires et populistes) reprit, et ne s’acheva qu’à partir de 1957. La dictature des Duvalier fut responsable de nombreuses tueries, de massacres d’opposants et de la population civile, tel le massacre de la ville de Jérémie, connu sous le nom de « vêpres Jérémiennes » en 1964. Ils étaient des escadrons de la mort. De nombreux Haïtiens s’exilèrent, notamment aux États-Unis et au Canada. Après avoir fait face à plusieurs coups d’État, son fils Jean-Claude (Baby Doc) fut finalement chassé par une insurrection populaire en 1986.

En effet, après 29 ans d’atrocités et de brutalités militaires de la dictature des Duvalier, le peuple haïtien adopte, à la quasi-unanimité des voix le 29 mars 1987 lors du referendum, la Constitution, loi mère de la nation. Cette Constitution est la base de la république. Elle définit les institutions du gouvernement et les pouvoirs de chaque institution avec leurs prérogatives (exécutive, législative, judiciaire) et elle est au-dessus de toute loi. Cette dernière constitue le fondement même des choses et de toute société. D’un point de vue anthropologique, dès qu’il y a rencontre de deux individus ou d’un groupe d’individus qui, par la suite, constitue une société, ces individus sentent la nécessité de créer des codes de conduite pouvant réglementer les rapports mutuels, capables de limiter chaque membre de la société dans son action et de concilier les intérêts individuels avec les intérêts communs. Dans cette perspective, la prédominance de la loi sur les hommes est un élément indispensable dans l’organisation de toute société.

Les différents codes et lois à travers l’histoire

Certaines recherches archéologiques, anthropologiques ont répertorié dans les archives de l’histoire que les lois existaient plus de 2 000 ans avant Jésus-Christ. Elles ont avancé des exemples très explicatifs pour étayer leurs théories. Parmi ces exemples, citons quelques-uns :

1-Le code de Ur-Nanmu, 2 350 ans avant Jésus-Christ, le plus vieux code juridique de l’histoire qui permettait la révocation des employés corrompus, protégeait les pauvres, et les punitions étaient proportionnelles aux crimes.

2-Le code d’Hammourabi, 1 700 ans avant Jésus-Christ, fut élaboré sous le règne du roi de Babylone. Il est porteur de ce fameux concept « œil pour œil ». Il comptait 282 articles.

3-Les dix (10) commandements, 1 300 ans avant Jésus-Christ, qui demeure une source importante dans l’élaboration des lois modernes.

4-La loi de Manu, 1 280 avant Jésus-Christ, qui régularisait la société hindoue (Inde).

5-La loi Draconienne, 621 ans avant Jésus-Christ, Dracon était un citoyen grec, choisi à l’époque pour écrire un code de conduite pour les Athéniens (Grèce). Ces lois donnent à l’État le monopole exclusif de faire la justice. Les citoyens ne peuvent se faire justice eux-mêmes.

6-Les 12 tables, 450 ans avant Jésus-Christ. On a donné à dix (10) citoyens romains d’écrire des lois pour gouverner Rome. Ils rédigèrent dix (10) lois et plus tard, deux autres furent ajoutées. Elles protégeaient la classe défavorisée (la plèbe) contre les excès et les abus de l’élite (les praticiens).

7-Le code de Napoléon en 1804, un code révolutionnaire qui codifiait les grandes idées de la révolution française telles que : la liberté individuelle, l’égalité devant la loi et l’État de droit. Ce code reste un modèle pour beaucoup de systèmes juridiques dans le monde contemporain comme c’est le cas au Québec, en Californie, en Louisiane, en Allemagne et en Suisse.

L’article 12 de l’accord d’El Rancho, une Conspiration contre la République

Aujourd’hui, les hommes et les femmes politiques, religieux commettent une erreur plus grave que l’assassinat de l’empereur Jean-Jacques Dessalines, causent une catastrophe plus grave que le tremblement de terre du 12 janvier 2010 à Haïti.
C’est une prétention inacceptable de la part de ces hommes en pensant pouvoir outrepasser la loi mère de la République par un simple article qu’ils élaborent dans le cadre d’un « dialogue ». En faisant ce parcours historique, nous avons pu comprendre que les lois sont nécessaires et indispensables à l’organisation et le maintien de l’ordre dans toutes les societies, et celles privées de lois sont comme une maison sans fondation. Dans une société juste, seules les lois permettent aux institutions d’agir pour redresser une situation. Plus près de nous, la Constitution américaine, qui fut signée à Philadelphie en 1784 comptant sept (7) articles qui formèrent la base de cette première république du monde.

Elle définissait les institutions du gouvernement et les pouvoirs de chaque institution avec leurs prérogatives (exécutive, législative, judiciaire) et elle est au-dessus de toute loi, qu’elle soit fédérale ou régionale. Maintenant, quand on voit certains hommes, femmes politiques et religieux se réunir dans un hôtel dans le cadre d’un dialogue politique et prendre une décision qui veut outrepasser les prérogatives que donne la loi mère de la République à chaque institution (exécutive, législative, judiciaire), on ne trouve pas d’autres mots pour qualifier cette attitude que trahison, conspiration contre la république. Ces hommes et ces femmes politiques, religieux conspiraient non seulement contre leur propre patrie, mais aussi contre la démocratie. Ce aux yeux de leurs promoteurs, porteurs et tenants (les Occidentaux).

Les lois sont au cœur du projet démocratique

Dans un cours d’anthropologie politique à l’université, nous avons appris que la démocratie, c’est la dictature des lois. Toute démocratie moderne et institutionnelle repose sur deux piliers subséquents: la loi et les institutions. Le principe veut que la loi soit souveraine; tous sans distinction, gouvernants et gouvernés doivent se plier aux exigences de la loi; c’est elle qui dicte, qui fixe les limites de chaque citoyen, chaque groupe, chaque pouvoir, chaque institution, chaque entité, qu’elle soit étatique ou civile. Quand les individus décident de respecter et d’obéir à la loi, la société devient équilibrée. Les vertus se développent et la société devient prospère et stable.

L’application de la Constitution de 1987 est-elle encore possible en Haïti ?

D’une part, on peut dire qu’il est impensable de penser qu’il est possible que les hommes et les femmes politiques d’aujourd’hui arrivent à mettre en application la Constitution de 1987. Et il y a des arguments pernettant d’étayer cette théorie. Premièrement, la situation socio-économique du pays porte tout un chacun à chercher une porte de sortie en vendant son âme, en changeant d’opinion, d’idéologie comme des sachets d’eau.

Deuxièmement, les hommes et les femmes politiques de nos jours ont un retardement au niveau de l’âge mental. Son contraire, l’âge chronologique, dépasse grandement. On peut avoir 60 ans sur sa carte d’identité et 15 ans d’âge mental. Cela dit, il se peut qu’on soit adulte (50-60-70 ans) et qu’on se comporte comme un enfant. C’est vraiment du n’importe quoi, c’est vraiment fou, c’est vraiment de l’enfantillage de vouloir remettre en question la loi mère de son pays. Sachez que l’histoire se souviendra de son nom et du vôtre.

C’est tout à fait possible

En dépit de tout, il ne faut pas prendre certains des acteurs de nos jours comme prémisse pour rejeter la possibilité pour arriver à appliquer la Constitution de 1987. Il n’y a pas de doute, après l’avoir piétinée pendant 27 ans, les raisons ne seront pas assez convaincantes pour croire dans une éventuelle application. Cependant, Il existe encore dans la société des hommes et des femmes honnêtes, sérieux et compétents capables de bien diriger les institutions de ce pays. Aussi, cette application pourrait être faite par « l’éducation » et « l’établissement d’un climat social adéquat ».

Maintenant, la question est : « Quel type d’éducation faudrait-il pour arriver à cette société ? ». Dans une société comme la nôtre où nous n’avons pas cette tradition, l’éducation demeure l’une des clefs indispensables qui nous permettra d’arriver à la stabilité et la prospérité. Les Haïtiens de toute catégorie, de tout rang social, prolétaires, paysans, élites, les hommes politiques ont besoin d’être éduqués. L’éducation amènera l’individu à devenir meilleur, à avoir de meilleures relations avec les autres, à créer moins de problèmes à l’État en respectant la loi. Aucune nation, aucun peuple ne peut devenir riche et prospère sans l’application et le respect de la loi.

Roberto JEAN BAPTISTE Membre du Conseil Administratif du Parti de la Renaissance Haïtienne (PAREH) E-mail : jeanbaptisteroberto2007@yahoo.fr.

Le Nouvelliste Haiti, http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/129175/Lapplication-de-la-Constitution-de-1987-est-elle-encore-possible-en-Haiti.html

    • No comments
    • 3 views
    • 2 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
2014 International Women Month Award Ceremony
Mar 27, 2014

Event hosted by the Miami Haitian Consulate
Location: Miramar Civic Center- Miramar, FL
Date: March 27, 2014
...more

Photos by: Gerry Brierre

    • No comments
    • 0 views
    • 0 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
16TH ANNUAL EVENT : H.A.Y.O 2014

Photos By Francois Adrien

    • No comments
    • 2 views
    • 2 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Big Night Little Haiti : Alan Cavé
Feb 21, 2014

Photos by Francois Adrien

    • No comments
    • 6 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
BIG Night in Little Haiti - Alan Cave
Feb 21, 2014

Where: Little Haiti Cultural Center, Miami
When: February 21, 2014
Photos by: Gerry Brierre...I am back

(C) PIKLIZ.COM
 
Press Conference by the Consul General, Mr. Francois Guillaume II .
Feb 21, 2014

Photos by Pikliz.Com / Francois Adrien

Special Guest : Mr Fresnel Jean Baptiste directeur général de l’Administration générale de Douane (AGD)

    • No comments
    • 18 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Stone Crab and Sea Food Festival
    • No comments
    • 2 views
    • 1 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
L''explosion des Difficiles De PV Le 28 Decembre a Miami
Dec 28, 2014

Hosted By : Hall of Fame (HOF)

(C) PIKLIZ.COM
 
BIG Night in Little Haiti - MikaBen
Jan 21, 2012

When: December 21, 2012
Where: Little Haiti, Miami
Photos by Gerry Brierre

    • No comments
    • 16 views
    • 4 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Celebration of the lives and spirits of the victims and survivors of the earthquake in Jan 12, 2010

Miami's Haitian-American community gathers to mark 4th anniversary of catastrophic earthquake


BY T ...more

HE ASSOCIATED PRESS JANUARY 12, 2014


MIAMI - Miami's Haitian community is gathering to mark the fourth anniversary of a catastrophic earthquake in their Caribbean homeland.

Marleine Bastien of the advocacy group Haitian Women of Miami says Sunday is a day to reinvigorate efforts to help the quake's survivors.

Bastien and other Haitian-American community advocates want the U.S. to fast-track visas for Haitians waiting to join relatives here. More than 100,000 Haitians have successfully petitioned to join relatives here, but it can take years for visas to be issued. The advocates want Homeland Security officials to create a program similar to one created in 2007 for Cubans approved to join relatives in the U.S.

The earthquake struck Haiti's capital Jan. 12, 2010, destroying thousands of buildings and displacing 1 million people.

Source : http://www.canada.com/news/Miamis+HaitianAmerican+community+gathers+mark+anniversary/9377534/story.html

    • No comments
    • 28 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
BIG Night in Little Haiti - Djakout #1
Jan 17, 2014

Event date: January 17, 2014
Location: Little Haiti Cultural Center in Miami
Photos by Gerry Brierre

    • No comments
    • 8 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Press Conference adressed by by the Consul General, Mr. Francois Guillaume II
Jan 17, 2014

Invitation to the Press

The Office of Communication of the Consulate General of the Republic of H ...more

aiti in Miami cordially invites you to a Press Conference that will be addressed by the Consul General, Mr. Francois Guillaume II this Friday, December 13, 2013 at 10:00 am

At
The Little Haiti Cultural Center
212-260 NE 59 Terrace, Miami, FL 33137

The purpose of this Conference is to bring the Medias and the public up-to-date on the different initiatives and activities of the Consulate and those of the Haitian government.

The Office of Communication of the Consulate General of the Republic of Haiti in Miami counts on your presence and thanks you in advance for taking part in this important event.

    • No comments
    • 0 views
    • 0 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
HALO NINTH ANNUAL GALA
    • No comments
    • 15 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Point de Presse du Consulat General d'Haiti
    • No comments
    • 13 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Ayiti Bel/Ayiti Vet - fishing contest
Nov 7, 2013

Cote des Arcadins - Moulin Sur Mer & Indigo hotel.
Photos by: Gerry Brierre

    • No comments
    • 14 views
    • 4 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Nadia Pierre Retirement Reception
Oct 25, 2013
    • No comments
    • 47 views
    • 5 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Haiti 2013
Aug 24, 2013

Photos by Gerry Brierre.

Hi to everyone...This was my first time returning to Haiti after 2 years ...more

and to see the positive changes that I have taken place since and I was truly amazed as well as fascinated. I had the opportunity to visit most of PAP from Karibe Hotel, Cercle Bellevue after the rebuilding, Kenscoff, Obleon, Grenier, Turgeau (my old neighborhood) and Moulin sur Mer hotel.
I also had the chance to attend Tabou/Tropicana as well as Jazz night at Backyard celebrating Dadou's birthday.
The country is definitely moving in the right direction based on my pictures. Is there more work to be done...absolutely.
Haiti...I will return again
Gerry Brierre
August 17 to August 26

(C) PIKLIZ.COM
 
♪♫ Concert de Boulo Valcourt, Cubano et Tabou Combo à Eisenhower Park. ♫♪
Aug 2, 2013

♪♫ Photos et narration: Frankie Morone.♫♪

Situé dans la banlieu de East Meadow, à Long Island, le ...more

parque Eisenhower est un superbe lieu de loisirs et de récréation. Il est doté d'un magnifique lac artificiel, de jets d'eau rafraichissants, de très beaux jardins, d'une piste pour les joggers et même d'un terrain de golf. Pendant l'été c'est un lieu de pique-nique, de distractions, de concerts etc. C'est ainsi que hier soir Vendredi 2 Août 2013, la large communauté Haitienne de Long Island était à l'affiche. Boulo Valcout, rentré directement d'Haiti était sur l'estrade pour nous interpréter avec brio de très jolis morceaux de son riche répertoire. Puis, ce fût le tour du fameux Skah Shah. Cubano, maestro du groupe, nous a tous éblouie avec une de ses compositions intitulée "con valdor". Et en fin de compte, l'insurpassable groupe Tabou Combo, d'ailleurs le meilleur, nous a mis les fourmis dans les jambes. Comme toujours, Shoubou, nous a tenu en haleine pendant près d'une heure. Le public Haitien, réellement ému, chantait en unisson avec ce dernier la fameuse composition "Haiti a la'm kontan wè'w". Ce fût un très beau concert qui restera gravé pendant longtemps dans nos mémoires. Aussi tous nos compliments à Gina Faustin pour sa gentillesse et un travail bien fait. Dors et déja on attend impatiemment le concert de l'année prochaine. Détendez-vous un peu en faisant un tour en photos de cette magnifique soirée. Mille mercis pour la visite et bonne fin de semaine.


(C) PIKLIZ.COM
 
St. Michael Shrine in Tarpon Springs

This is the place to go for MIRACLES

    • No comments
    • 3 views
    • 3 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
HACOF - Canadian Network
Apr 22, 2013

Photos by Gerry Brierre

    • No comments
    • 25 views
    • 5 visitors
(C) PIKLIZ.COM
 
Haitian Americans Military, Veterans & Active.
Sep 25, 2010

Prepared and maintained by Emmanuel Ardouin, eardouin@hotmail.com